Découvrir ce qui se passe à l'OMC

NOUVELLES: NOUVELLES 2002

30 octobre 2002
Les chefs des secrétariats de la CNUCED, du CCI et de l'OMC conviennent de renforcer leur coopération

Les chefs de Secrétariat des trois institutions mondiales spécialisées dans le commerce se sont engagés à renforcer leurs relations dans un large éventail d'activités, y compris l'assistance technique liée au commerce, la recherche et l'échange d'informations.

150pxls.gif (76 bytes)
VOIR AUSSI:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Supachai Panitchpakdi



MM. Rubens Ricupero, Secrétaire général de la CNUCED, et Denis Belisle, Directeur exécutif du Centre du commerce international, ont offert leur plein appui aux efforts que M. Supachai Panitchpakdi, Directeur général de l'OMC, déploie pour faire en sorte que le cycle de négociations commerciales au titre du Programme de Doha pour le développement aboutisse en temps voulu à un résultat équilibré et fructueux. Ils sont convenus tous les trois qu'il était indispensable que les gouvernements Membres de l'OMC respectent les échéances à court et à moyen terme fixées pour ces négociations afin que les pourparlers puissent s'achever comme prévu d'ici au 1er janvier 2005.

Les trois chefs de Secrétariat partagent l'avis que leurs institutions pourraient apporter une contribution importante au succès de ces pourparlers en aidant, dans le cadre d'une coopération étroite, les pays en développement à mieux participer à ces négociations au moyen d'une assistance technique, de programmes de sensibilisation du secteur privé et d'un échange plus vaste d'informations figurant dans des bases de données.

Les trois chefs d'institution sont convenus de se réunir deux fois par an au sommet tandis que leurs hauts fonctionnaires tiendraient des réunions plus régulières pour assurer une coordination plus étroite des programmes des trois organisations.

M. Supachai a souligné qu'il tenait à une plus grande cohérence entre les trois organisations dans ces domaines et en ce qui concerne les projets de recherche communs ayant trait à des questions inscrites au Programme de Doha.

“Nous vivons des temps très difficiles et incertains et le seul moyen de progresser est, à mon avis, de progresser ensemble. Je ne veux pas que ce cycle de négociations soit appelé Programme de Doha pour le développement sans raison. Il faut que ces pourparlers portent sur le fond des questions et je me réjouis à la perspective des contributions importantes que le CCI et la CNUCED apporteront pour couronner ce cycle d'un véritable succès dont tous les Membres bénéficieront”, a déclaré M. Supachai.

À l'heure actuelle, un désaccord entre des gouvernements Membres de l'OMC au sujet du statut des organisations internationales dans le cadre des négociations de Doha a empêché la CNUCED et le CCI d'assister, en qualité d'observateurs, aux sessions de négociation des organes pertinents de l'OMC. M. Supachai a informé ses homologues qu'il continuerait de s'efforcer de trouver une solution qui permette à ces deux organisations et à d'autres organisations d'obtenir le statut d'observateur.