LES FEMMES ET LE COMMERCE

Pour en savoir plus

  

L’Ambassadeur d’Islande, M. Harald Aspelund, Coprésident du Trade Impact Group de International Gender Champion (CIG), a présenté la proposition visant à établir le Groupe de travail informel de l’OMC. Cette proposition était le résultat de consultations avec des Membres de l’OMC qui souhaitaient donner suite aux engagements énoncés dans la Déclaration de Buenos Aires sur le commerce et l’autonomisation économique des femmes. Cette déclaration, qui a marqué le lancement d'une initiative visant à supprimer les obstacles à la participation des femmes au commerce, a reçu l’appui de 118 Membres et observateurs de l’OMC à la onzième Conférence ministérielle en 2017. Elle compte maintenant 127 signataires.

Les objectifs du Groupe de travail informel seront de continuer à partager les meilleures pratiques entre les Membres pour accroître la participation des femmes au commerce, d’examiner et de clarifier ce qu’est une “perspective tenant compte du genre” dans le contexte du commerce international et de réfléchir à la manière dont une telle perspective pourrait être utilement appliquée aux travaux de l’OMC, d’étudier et de discuter les travaux analytiques liés à l’égalité des genres réalisés par le Secrétariat de l’OMC, et d’envisager la meilleure façon de soutenir la mise en œuvre du programme de travail de l’OMC sur l’Aide pour le commerce. Il se réunira pour la première fois au second semestre de 2020 et établira un calendrier des activités et des thèmes à examiner avant la douzième Conférence ministérielle.

"La Déclaration de Buenos Aires sur le commerce et l’autonomisation économique des femmes est devenue un élément essentiel des travaux de l’OMC visant à rendre le commerce plus inclusif", a déclaré le Directeur général adjoint Yonov Frederick Agah à la réunion. "Aujourd’hui marque une nouvelle étape importante dans la poursuite de ces travaux sur une base transparente, collaborative et ouverte." Lisez ses remarques complètes ici.

L’Ambassadrice du Botswana, Mme Athaliah Molokomme, également Coprésidente du Trade Impact Group, a résumé les interventions faites par les Membres à la réunion, en disant qu’elle constatait un ferme soutien en faveur de la création d’un groupe de travail informel et qu'elle estimait qu'il fallait maitenant des activités concrètes et des échéanciers.

Dorothy Tembo, Directrice exécutive par intérim du Centre du commerce international et Coprésidente du Trade Impact Group, a noté en outre que les travaux devaient continuer pour élargir le groupe au-delà des 127 participants actuels.   

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.