DIRECTRICE GÉNÉRALE NGOZI OKONJO-IWEALA

Pour en savoir plus

  

“La COVID-19 a réduit à néant une décennie de progrès pour les PMA dans le commerce mondial: fin 2020, la valeur des exportations de biens et services des PMA était inférieure de 0,7% à ce qu'elle était en 2011. Les PMA peinent à maintenir la part de 1% du commerce mondial qu'ils ont atteint il y a dix ans — elle n'était plus que de 0,91% l'année dernière”, a noté la DG Okonjo-Iweala.

“Ce dialogue permettra de faire la lumière sur l'état d'avancement de nos travaux dans des domaines clés et sur les terrains d'entente possibles. Au-delà du commerce et de la santé, nous devons conclure un accord sur les subventions à la pêche et obtenir des résultats solides dans les domaines de l'agriculture et du développement. Bien entendu, un traitement spécial et ciblé pour les PMA doit faire partie intégrante de toutes ces discussions. … Permettre aux PMA de devenir plus résilients et de s'intégrer davantage dans l'économie mondiale est essentiel pour atteindre les objectifs internationaux de développement et pour construire un système commercial adapté au 21ème siècle.” Le discours de la DG est reproduit dans son intégralité ici.

L'objet de cette retraite annuelle est de permettre aux Ambassadeurs des PMA d'évoquer les priorités pour leurs pays en vue de la prochaine Conférence ministérielle qui aura lieu du 30 novembre au 3 décembre. Il s'agit de mieux coordonner leurs positions de négociation pour obtenir des résultats liés au commerce qui les aideront à atteindre leurs objectifs de développement.

La DG Ngozi Okonjo-Iweala a ouvert la séance avec l'Ambassadeur Chenggang Li (Chine) et l'Ambassadeur Ahmad Makaila (Tchad), Coordonnateur du Groupe des PMA.

L'Ambassadeur Makaila a déclaré: “Le dialogue Sud-Sud, soutenu par la Chine, offre au Groupe des PMA de l'OMC et à nos partenaires du Sud la possibilité de réfléchir ensemble aux possibilités de renforcer la coopération et de parvenir à une convergence concernant les priorités des PMA et les questions relatives au commerce et au développement qui présentent un intérêt commun.”

L'Ambassadeur Chenggang Li (Chine) a noté que le dialogue Sud-Sud faisait partie intégrante du programme d'Aide pour le commerce de la Chine en faveur des PMA, lequel vise à accroître les possibilités commerciales pour ces pays. Il a réaffirmé l'engagement constant de la Chine pour aider les PMA à s'intégrer dans le système commercial multilatéral. Il a déclaré: “Les trois quarts des Membres de l'OMC sont des pays en développement ou des pays moins avancés, et ils sont indispensables au développement économique mondial. Sans eux, nous ne parviendrons jamais à une prospérité économique et sociale commune au niveau mondial”.

Le Dialogue sur les PMA et le développement est l'un des cinq piliers du Programme de la Chine pour les PMA et les accessions, qui vise à renforcer la participation de ces pays à l'OMC. Il y a actuellement 46 PMA, dont 35 sont Membres de l'OMC et huit en voie d'accession.

Des renseignements complémentaires sont disponibles ici.

 

Partager

Partager


  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à webmaster@wto.org en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.