ANCIEN DIRECTEUR GÉNÉRAL

Supachai Panitchpakdi, Directeur Général de l’OMC de 2002 à 2005


Voir aussi:
Allocutions: Supachai Panitchpakdi
>  Visiteurs:  2005  2004  2003  2002
Rapport annuel du Directeur général au Conseil général (Télécharger en format pdf, 77 pages, 402Ko)
(temporairement en anglais)


Biographie

Né à Bangkok en 1946, M. Supachai y a effectué sa scolarité au St. Gabriel’s College et à la Triam Udom School. De 1963 à 1973, avec une bourse de la Banque de Thaïlande, il a fait des études qui ont débouché sur une maîtrise en économétrie et planification du développement et un doctorat en planification économique et développement à l’École d’économie des Pays-Bas (aujourd’hui appelée Université Erasmus) à Rotterdam.

En 1973, M. Supachai a achevé son mémoire de doctorat sur la planification des ressources humaines et le développement sous la supervision du Professeur Jan Tinbergen, le premier lauréat du prix Nobel d’économie. Son mémoire a été par la suite publié par Rotterdam Press sous le titre “Educational Planning and Growth in Developing Countries” et est largement utilisé dans les universités d’Europe.

La même année, M. Supachai a obtenu une bourse de recherche de l’Université de Cambridge pour des travaux de recherche sur les modèles de développement.

M. Supachai a commencé sa carrière à la Banque de Thaïlande en 1974, en travaillant d’abord au Département de la recherche. Par la suite, il a été transféré à d’autres divisions, notamment la Division des finances internationales et le Département de la supervision des institutions financières.

Pendant la durée de ses fonctions à la Banque de Thaïlande, jusqu’en 1986, ses compétences en économie et pour ce qui est des questions financières ont été largement reconnues. M. Supachai a été le porte-parole de la Banque de Thaïlande pendant une courte période. Il a joué un rôle majeur dans l’élaboration des mesures pour le redressement des institutions financières en difficulté au début des années 80 ainsi que dans le contrôle rigoureux exercé par la Banque de Thaïlande sur les emprunts extérieurs du secteur public et l’adoption de la législation visant à éliminer du système les institutions financières informelles et illégales.

En 1986, M. Supachai a quitté son poste de Directeur du Département de la supervision des institutions financières pour se porter candidat aux élections parlementaires. Eu égard à ses brillants antécédents à la Banque de Thaïlande et au succès de sa campagne, il a été nommé Vice-Ministre des finances.

Au cours de son premier mandat politique, il a mis en place le système de la taxe sur la valeur ajoutée, jeté les bases pour la création de l’Export-Import Bank du pays et amélioré les circuits d’utilisation des fonds d’entreprises publiques destinés à l’État. Il a aussi contribué à élaborer des disciplines budgétaires rigoureuses qui se sont traduites par une longue série d’excédents budgétaires et qui ont donc permis à la Thaïlande d’enregistrer une forte croissance économique pendant de nombreuses années.

Après la dissolution du Parlement en 1988, M. Supachai a été nommé Directeur et Conseiller, puis Président, de la Thai Military Bank. À la tête de la banque, il a vigoureusement favorisé l’expansion de l’institution à l’étranger. Son engagement dans le secteur privé s’est renforcé avec sa désignation à la présidence de plusieurs sociétés. En même temps, il est resté en contact avec les milieux universitaires par le biais de contributions à plusieurs universités.

En 1992, il est devenu sénateur et a dirigé un sous-comité chargé d’élaborer le septième Plan national de développement économique et social de la Thaïlande (1992-1996).

Faisant sa rentrée en politique en 1992, M. Supachai a été nommé Vice-Premier Ministre chargé de superviser l’élaboration de la politique économique et commerciale du pays. Il a supervisé des organismes économiques clés, notamment le Bureau du budget, le Conseil national de développement économique et social, le Ministère du commerce, le Ministère de l’industrie, ainsi que le Ministère de l’agriculture et des coopératives. Ce faisant, il a défini les grandes orientations de la gestion macro-économique du pays. Il a occupé les fonctions de Vice-Premier Ministre jusqu’en 1995.

En tant que Vice-Premier Ministre, M. Supachai a participé activement à la politique en matière de commerce international. Partisan résolu d’un commerce libre et équitable, il a joué un rôle essentiel sur le plan international, principalement dans le cadre du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) et de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE). Il a aussi encouragé les efforts visant à libéraliser le commerce dans la région par le biais de ce qui est devenu la Zone de libre-échange de l’ANASE (AFTA).

Sa participation active aux activités régionales de l’ANASE a contribué à resserrer les liens entre les pays membres et à renforcer la position de ces derniers en tant que groupement économique unifié et s’exprimant avec autorité dans les négociations internationales.

En sa qualité de Président du Comité de la politique économique internationale de la Thaïlande, M. Supachai a joué un rôle très influent dans la définition de la politique économique et de la politique relative au commerce international du pays.

En 1993, il a convaincu le secteur public et le secteur privé qu’il était nécessaire que la Thaïlande accepte l’ensemble des résultats du Cycle d’Uruguay et il a contribué par la suite au processus de ratification au Parlement. M. Supachai a représenté la Thaïlande à la cérémonie de signature de l’Accord issu du Cycle d’Uruguay à Marrakech et il a veillé à ce que le gouvernement thaïlandais mette en œuvre pleinement et rigoureusement ses obligations dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

D’une manière plus générale, sur le plan régional et interrégional, M. Supachai a joué un rôle important en lançant et en appuyant activement de nombreux organismes et groupements pour la facilitation des échanges et de l’investissement ainsi que des projets de développement. Il a aussi contribué à lancer l’idée de l’Asia 2000 Foundation, organisme parrainé par le gouvernement néo-zélandais et le secteur privé, dont il est un conseiller honoraire. Il a apporté une contribution importante au projet “Emerging Asia” de la Banque asiatique de développement (BAsD), mis en œuvre pour commémorer le 30ème anniversaire de la Banque, et il a été nommé membre du Conseil consultatif du projet.

M. Supachai a été le premier à proposer la création de la Réunion Asie-Europe (ASEM) qui rassemble les chefs de gouvernement d’Asie et d’Europe pour favoriser le resserrement des liens entre les nations des deux continents. Il a lancé cette idée au Forum économique de l’Asie de l’Est à Singapour en 1992.

Il a joué depuis le début un rôle moteur dans la sous-région du Grand Mékong, en œuvrant pour une intégration économique accrue du Yunnan (Chine), du Laos, de la Thaïlande, du Cambodge, du Myanmar et du Viet Nam.

Il a aussi été à l’origine du Groupe consultatif BIMST-EC qui réunit des pays de l’Asie du Sud et du Sud-Est, à savoir le Bangladesh, l’Inde, le Myanmar, Sri Lanka et la Thaïlande. Ses contributions au groupement sont clairement reconnues. Il est le cofondateur, avec l’ancien Premier Ministre du Japon, M. Ryotaro Hashimoto, du Groupe de travail ANASE-Japon sur l’Indochine et le Myanmar.

Après le changement de gouvernement intervenu en novembre 1997 à la suite de la crise financière de la Thaïlande, M. Supachai a été nommé Vice-Premier Ministre chargé des politiques économiques et Ministre du commerce.

En sa qualité de Ministre du commerce, M. Supachai a assoupli les restrictions appliquées par la Thaïlande à la participation étrangère au capital des entreprises et il a entièrement révisé la Loi sur les entreprises étrangères. Il a aligné les normes comptables du pays sur les pratiques internationales pour accroître et maintenir la transparence du système économique. En 2000, il a reçu le prix Nikkei Asia (Regional Growth).

En 2001, il a été nommé professeur invité de l’International Institute for Management Development à Lausanne.

Il a publié plusieurs livres dont Globalization and Trade in the New Millenium (2001) et China and the WTO: Changing China Changing World Trade (2002, en collaboration avec Mark Clifford).

M. Supachai est le Président du Conseil des gouverneurs du Yonok College à Lampang (Thaïlande), fonctions qu’il a occupées pendant 13 ans.

En septembre 1999, il a été désigné Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour un mandat débutant le 1er septembre 2002.

M. Supachai est marié à Mme Sasai; il a un fils et une fille.