150pxls.gif (76 bytes)
Présentation de l’institution. Lire et télécharger les textes de présentation de l’OMC. Avis de vacance. Etc

TRAVAUX AVEC D'AUTRES ORGANISATIONS

L'OMC et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

L'OMC coopère activement avec l'OCDE de différentes manières. Le Directeur général de l'OMC participe régulièrement à la Réunion du Conseil de l'OCDE au niveau ministériel et au Forum de l'OCDE. La Réunion du Conseil au niveau ministériel rassemble les Ministres des membres de l'OCDE et d'autres pays invités pour discuter des questions économiques et commerciales et examiner les moyens d'accroître la participation des pays non membres de l'OCDE aux travaux de l'Organisation. L'OCDE joue un rôle important en ce qui concerne l'Aide pour le commerce, en particulier avec la base de données OMC/OCDE sur le renforcement des capacités dans le domaine du commerce (BDRCC).

150pxls.gif (76 bytes)
Voir aussi:
Site Web de l'OCDE

 


Le Secrétariat de l'OMC entretient d'étroites relations de travail avec le personnel du Secrétariat de l'OCDE. Les principaux domaines de coopération comprennent notamment l'agriculture, les subventions à l'exportation, les subventions à la pêche, etc. Les recherches et les études de l'OCDE sont régulièrement utilisées par le personnel du Secrétariat de l'OMC pour s'acquitter de ses tâches (par exemple pour rédiger les rapports d'examen des politiques commerciales). Très souvent, les travaux et les discussions menés à l'OCDE ont facilité la préparation des futures négociations à l'OMC.

 

Statut d'observateur

Le personnel du Secrétariat assiste également aux réunions du Comité des échanges de l'OCDE qui portent sur de nombreuses questions commerciales et servent à préparer la Réunion du Conseil de l'OCDE au niveau ministériel. Le Secrétariat de l'OMC est par ailleurs présent à d'autres réunions spécifiques portant notamment sur l'agriculture, les subventions à l'exportation et les crédits à l'exportation, ainsi qu'aux réunions interorganisations sur les statistiques. En règle générale, les deux organisations ont des arrangements leur permettant d'assister en qualité d'observateurs aux réunions de leurs comités respectifs.

> Organisations intergouvernementales auprès desquelles l'OMC a le statut d'observateur
> Organisations intergouvernementales ayant le statut d'observateur auprès des organes de l'OMC

  

Coopération en matière d'assistance technique

L'assistance technique et le renforcement des capacités liés au commerce font partie des domaines de coopération entre l'OMC et l'OCDE. En 2002, les deux organisations ont mis en place une base de données qui réunit des renseignements sur les engagements en matière d'aide liée au commerce dans le domaine du renforcement des capacités et de l'assistance technique. Depuis lors, les Secrétariats de l'OMC et de l'OCDE ont établi des rapports conjoints. Le rapport de 2005, établi sur la base des données transmises à la BDRCC, donnait une vue d'ensemble des engagements pris en faveur de l'assistance technique et du renforcement des capacités liés au commerce (AT/RCLC) entre 2001 et 2004.

A la suite de la décision prise pas les Membres de l'OMC d'utiliser le SNPC pour assurer le suivi de l'Aide pour le commerce et de la décision ultérieure prise par le Groupe de travail conjoint OMC-OCDE sur la base de données sur le renforcement des capacités dans le domaine du commerce de cesser de faire rapport à la BDRCC, la BDRCC n'existe plus.

En ce qui concerne l'Aide pour le commerce, l'OCDE est appelée à jouer un rôle important en collaborant avec l'OMC pour surveiller la mise en œuvre de cette initiative, en particulier en fournissant les données nécessaires pour avoir une vision globale des flux d'Aide pour le commerce. En 2006, l'OCDE a organisé à Doha (Qatar) un Dialogue sur les politiques avec les non membres sur le thème l'“Aide pour le commerce: de la politique à la pratique”. Ce dialogue a été l'occasion de discuter de la meilleure manière de soutenir le renforcement des capacités du côté de l'offre et des infrastructures des pays en développement pour leur permettre de mieux tirer parti des possibilités découlant de la libéralisation du commerce multilatéral, compte tenu des recommandations de l'Équipe spéciale de l'OMC chargée de l'Aide pour le commerce et de la Déclaration de Paris de 2005 sur l'efficacité de l'aide au développement.

En ce qui concerne l'Aide pour le commerce, l'OCDE et l'OMC ont collaboré étroitement pour établir le cadre du suivi de l'Aide pour le commerce conformément aux recommandations de l'Équipe spéciale de l'OMC. En 2009, l'OCDE et l'OMC ont achevé la deuxième enquête de suivi conjointe concernant cette initiative. L'analyse et les résultats de la deuxième enquête sont publiés dans la deuxième édition de la publication conjointe OCDE/OMC intitulée “Aide pour le commerce — Panorama 2009: Entretenir l'élan”. Cette publication récapitule les progrès accomplis depuis le premier Examen global de l'Aide pour le commerce et, en particulier, évalue le caractère complémentaire des courants d'aide pour le commerce d'après la base de données SNPC de l'OCDE et fait ressortir l'ampleur des progrès obtenus dans la mise en œuvre des stratégies des donateurs et des pays partenaires dans ce domaine. En outre, le rapport contient des fiches documentaires sur les pays partenaires, qui donnent un aperçu des demandes et des réponses ainsi que des résultats et de l'incidence de l'Aide pour le commerce.

> Informations complémentaires sur l'aide pour le commerce

Rapports conjoints OCDE, CNUCED et OMC sur les mesures du G20 en matière de commerce et d'investissement

 

Mesurer le commerce en valeur ajoutée

Initiative conjointe de l'OCDE et de l'OMC
L'Organisation de coopération et de développement économiques et l'Organisation mondiale du commerce travaillent sur une initiative conjointe visant à aider les responsables de l'élaboration des politiques, les universitaires et le grand public à mieux comprendre le commerce du 21ème siècle.

> Note d'information
> Brochure

Base de données commune OCDE-OMC