Anciens Directeurs généraux adjoints

Le Directeur général Roberto Azevêdo a désigné quatre Directeurs généraux adjoints en septembre 2013: Yonov Frederick Agah (Nigéria), Karl Brauner (Allemagne), David Shark (États-Unis) et Yi Xiaozhun (Chine). David Shark est resté en fonction jusqu'en septembre 2017 tandis que Frederick Agah, Karl Brauner and Yi Xiaozhun ont ocupé leur poste jusqu'en mars 2021. Alan Wolff (États-Unis) a été Directeur général adjoint de septembre 2017 à mars 2021.

Quatre Directeurs généraux adjoints ont exercé des fonctions sous l'égide du Directeur général Pascal Lamy entre octobre 2005 et septembre 2013: Alejandro Jara (Chili), Valentine Sendanyoye Rugwabiza (Rwanda), Harsha Vardhana Singh (Inde) et Rufus H. Yerxa (États-Unis).

Voir également:

Haut de page

Nouvelles 

 

DGA ayant excercé pendant le mandat du DG Azevêdo

Haut de page

Yonov Frederick Agah 

Yonov Frederick Agah a entamé son premier mandat de Directeur général adjoint de l'OMC le 1er octobre 2013. Il a été désigné pour un second mandat de quatre ans commençant le 1er octobre 2017.

Yonov Frederick Agah a été nommé Ambassadeur du Nigéria auprès de l'OMC en 2005. En cette qualité, il a été négociateur en chef suppléant pour le Cycle de Doha et chef du Bureau commercial du Nigéria auprès de l'OMC, à la Mission permanente du Nigéria auprès de l'Office des Nations Unies à Genève. Le Bureau commercial est responsable de la participation du Nigéria aux travaux des organisations internationales liées au commerce basées à Genève, en particulier la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, le Centre du commerce international et l'OMC.

M. Agah a été Président du Conseil général de l'OMC en 2011. Il a été chargé d'organiser la huitième Conférence ministérielle de l'Organisation, qui a été considérée comme un succès malgré l'impasse dans laquelle se trouvait le Cycle de Doha. Il a également été Président des organes de l'OMC suivants: Organe de règlement des différends (2010), Conseil du commerce des services (2009), Organe d'examen des politiques commerciales (2008), Conseil des aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (2007) et Conseil du commerce des marchandises (2006). Il a en outre présidé la Session extraordinaire du Conseil des ADPIC en 2013.

M. Agah a auparavant été conférencier à l'école Kaduna Polytechnic, à Kaduna (1979-1981), rédacteur principal/responsable de la distribution à la Benue Printing and Publishing Corporation (1982-1984), responsable des ventes à la Benue Bottling Company Limited (1984-1987), responsable de terrain à l'UTC Nigéria PLC (1990-1991), puis Directeur adjoint (multilatéral) (1991-2001) et Directeur (commerce extérieur) (2002-2005).

M. Agah est titulaire d'une licence ès sciences et d'une maîtrise de sciences en économie de l'Université Ahmadu Bello (Zaria, Nigéria). Il a obtenu une maîtrise de gestion et un doctorat en économie (commerce international) à l'Université de Jos (Nigéria) en 1989 et 2007, respectivement. Sa thèse de doctorat portait sur la réforme de la politique commerciale et la croissance économique au Nigéria depuis 1986. M. Agah a également obtenu une licence ès droit à l'Université d'Abuja (Nigéria) en 2009. Il a contribué à différents ouvrages et revues.

 

Haut de page

Karl Brauner  

Karl Brauner a entamé son premier mandat de Directeur général adjoint de l'OMC le 1er octobre 2013. Il a été désigné pour un second mandat de quatre ans commençant le 1er octobre 2017.

Avant de travailler à l'OMC, il a occupé pendant 12 ans le poste de Directeur général chargé de la politique économique extérieure au Ministère fédéral de l'économie à Berlin. À ce titre, il était responsable de tous les instruments relatifs à la promotion des exportations ainsi que des contrôles à l'exportation. Ses compétences s'étendaient à toutes les relations économiques bilatérales de l'Allemagne en dehors de l'UE.

Pour ce qui est des questions touchant l'UE, M. Brauner a représenté l'Allemagne au Comité de la politique commerciale de l'Union européenne dont le rôle est de définir la politique commerciale de l'UE. Il a pris part à toutes les Conférences ministérielles de l'OMC depuis le lancement du Programme de Doha pour le développement.

Juriste de profession, M. Brauner a obtenu ses diplômes en Allemagne et au Royaume-Uni (Cambridge). Il a commencé sa carrière au département juridique du Ministère fédéral de l'économie à Bonn en 1983. En 1986-1987, il a travaillé à la Mission de l'Allemagne auprès de l'ONU à New York. Il a également été en poste à Athènes et Sydney.

Avant d'être chargé en 2001 de la politique commerciale, ses responsabilités au Ministère de l'économie étaient diversifiées, allant du budget à l'administration générale en passant par les ressources humaines.

À l'OMC, Karl Brauner est responsable des deux divisions juridiques s'occupant du système de règlement des différends (Règles et Affaires juridiques), de la Division de l'administration et des services généraux, y compris le budget et les finances, et de la Division des ressources humaines.

 

Haut de page

Alan Wm. Wolff

Alan Wolff a pris ses fonctions de Directeur général adjoint le 1er octobre 2017, avec un mandat de quatre ans.

M. l'Ambassadeur Alan Wm. Wolff, ancien Conseiller principal pour le cabinet juridique international Dentons, est l'un des plus éminents juristes spécialisés dans le commerce mondial. Il a participé au règlement de plusieurs différends commerciaux internationaux majeurs. Ces six dernières années, il a présidé le National Foreign Trade Council (NFTC), qui avait été créé en 1914 par le Président Wilson pour favoriser l'ouverture du commerce international, et qui représente aujourd'hui des centaines d'entreprises des États-Unis employant des millions de travailleurs. M. Wolff est Président du Comité directeur de l'Institut du commerce et de la diplomatie commerciale (ITCD).

M. l'Ambassadeur Wolff a assumé les fonctions de Représentant spécial adjoint des États-Unis pour les négociations commerciales sous l'administration Carter, après avoir été Conseiller général auprès du Bureau du Représentant sous l'administration Ford. Il a par ailleurs été chef par intérim de la délégation de son pays pendant le Tokyo Round, et l'un des principaux rédacteurs de la législation de base des États-Unis établissant un mandat pour les négociations commerciales. En tant qu'adjoint du Représentant des États-Unis pour les questions commerciales internationales (USTR), il a été l'un des fondateurs du Comité de l'acier de l'OCDE et son premier Président. Il a été négociateur commercial principal, et conseiller, pour des administrations du parti républicain comme du parti démocrate.

Avant de travailler au Bureau de l'USTR, M. Wolff était juriste pour le Comité consultatif national pour les politiques monétaires et financières internationales du Trésor des États-Unis. À ce titre, il a participé aux travaux du Comité d'aide au développement de l'OCDE, examiné les politiques de prêt du FMI et de la Banque mondiale, et participé à la rédaction des Statuts du Fonds africain de développement. Il a dirigé le Bureau des négociations commerciales multilatérales du Trésor. 

M. l'Ambassadeur Wolff est membre du Comité consultatif du Peterson Institute for International Economics (PIIE), et membre à vie des National Associates des National Academies, pour lesquelles il a siégé à plusieurs reprises au Comité des politiques scientifiques, technologiques et économiques, et dont il a dirigé le Comité d'analyse comparative des politiques d'innovation. Il est membre du Council on Foreign Relations et du groupe d'experts sur l'innovation de l'Initiative E15.  

M. Wolff a donné de nombreuses conférences et rédigé de nombreux articles sur différents sujets liés au commerce, y compris la nécessité d'un système commercial multilatéral fort, ouvert et fondé sur des règles. 

Il est titulaire d'un diplôme de Juris Doctor de Columbia University et d'un Bachelor de Harvard College. Il est marié à la révérende Helene N. Wolff, et a trois enfants et six petits-enfants.

 

Haut de page

Yi Xiaozhun

Yi Xiaozhun a entamé son premier mandat de Directeur général adjoint de l'OMC le 1er octobre 2013. Il a été désigné pour un second mandat de quatre ans commençant le 1er octobre 2017.

Yi Xiaozhun a une longue expérience du commerce mondial et de l'économie, en tant que haut fonctionnaire gouvernemental puis, par la suite, en tant qu'Ambassadeur de la Chine auprès de l'OMC.

Il a représenté la Chine en tant que négociateur de premier plan dans le processus d'accession du pays à l'OMC, apportant une précieuse contribution aux négociations.

Avant de devenir Ambassadeur de la Chine auprès de l'OMC en 2011, M. Yi a été Ministre adjoint, puis Vice-Ministre du commerce de la Chine chargé des négociations et de la coopération commerciales multilatérales et régionales. Outre sa contribution à l'accession de la Chine à l'OMC, il a joué un rôle moteur dans la négociation de nombreux accords de libre-échange (ALE), dont l'accord Chine-ASEAN, le premier ALE de la Chine, et il a contribué à renforcer la participation de son pays dans le cadre du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), de la Rencontre Asie-Europe (ASEM), de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), du Sommet de l'Asie de l'Est (EAS) 10+3 et de réunions de haut niveau connexes. Il a également été diplomate à l'ambassade de Chine aux États-Unis pendant plus de quatre ans, de la fin des années 1980 au début des années 1990.

Après être devenu Ambassadeur de la Chine auprès de l'OMC, M. Yi a été élu Président du Groupe de travail de l'accession de la RDP lao et a efficacement conduit le processus qui a permis à ce pays d'accéder à l'OMC.

M. Yi a obtenu une maîtrise d'économie à l'Université Nankai (Chine) en 1999.

Il est marié à Meng Xiaoling et a une fille.

Haut de page

David Shark 

David Shark a eu une longue carrière dans la politique commerciale. Il a d'abord brièvement travaillé au Département du travail des États-Unis, en 1975, où il s'est occupé des demandes d'aide à l'ajustement commercial. En mars 1976, il est entré au service du Bureau de la politique commerciale du Département du commerce, où il a participé de près aux négociations commerciales multilatérales du Tokyo Round, et il a joué un rôle actif au GATT et à l'OMC depuis lors.

En 1980, il est entré en fonctions au Bureau du Représentant des États-Unis pour les questions commerciales internationales (USTR), où il a exercé des responsabilités très diverses, notamment en tant que Directeur exécutif chargé du Système généralisé de préférences des États-Unis, Assistant adjoint de l'USTR pour la coordination de la politique commerciale, Assistant adjoint de l'USTR pour l'Europe et le Moyen-Orient, et Assistant adjoint de l'USTR pour l'environnement et les ressources naturelles. 

De 1988 à 1995, il a travaillé au bureau de l'USTR à Genève, où il s'est occupé des négociations commerciales du Cycle d'Uruguay et de la mise en œuvre des accords qui en ont résulté. Pendant cette période, il a été responsable des négociations et d'autres travaux concernant l'Accord instituant l'OMC, le Mémorandum d'accord sur le règlement des différends, les MIC/l'investissement, l'antidumping, les subventions, l'évaluation en douane, les marchés publics, les obstacles techniques au commerce, les licences d'importation, le commerce et l'environnement, et le commerce et les droits des travailleurs. Il est revenu à Genève en juin 2000 et, jusqu'en septembre 2013, a été Chef de mission adjoint et Représentant permanent adjoint des États-Unis auprès de l'OMC. En cette qualité, il a assumé des responsabilités très diverses ayant trait à l'ensemble des questions dont s'occupe l'Organisation.

Originaire de Brooklyn, à New York, M. Shark est titulaire d'une licence ès lettres du Brooklyn College et d'une maîtrise en affaires internationales de la School of International Affairs de l'Université Columbia. Il est marié à Lidian Shark et a deux enfants, Daniel et Melanie.

DGA ayant exercé pendant le mandat du DG Lamy

Quatre Directeurs généraux adjoints ont exercé des fonctions sous l'égide du Directeur général Pascal Lamy entre octobre 2005 et septembre 2013: Alejandro JaraValentine Sendanyoye RugwabizaHarsha Vardhana Singh et Rufus H. YerxaDavid Shark a exercé ses fonctions pendant le mandat du Directeur général Roberto Azevêdo de septembre 2013 à octobre 2017.

Alejandro Jara 

Alejandro Jara est né en 1949 à Santiago (Chili). Il a fait ses études secondaires à Rio de Janeiro (Brésil) et à Santiago (Chili). En 1973, il a obtenu un diplôme de droit à l'Universidad de Chile. Grâce à une bourse Fulbright, il a poursuivi ses études à la faculté de droit de l'Université California à Berkeley (1975-1976).

En 1976, il est entré dans le service diplomatique du Chili, où il s'est spécialisé dans les relations économiques internationales. Il a fait partie de la délégation du Chili auprès du GATT, à Genève (1979-1984), et a été détaché auprès du Système économique latino-américain (SELA) à Caracas, où il a occupé les fonctions de coordonnateur pour les affaires commerciales. Il a été nommé Directeur des affaires économiques bilatérales (1993-1994), puis Directeur des affaires économiques multilatérales (1994-1999). Pendant la période 1996-1997, il a aussi représenté le Chili en tant que haut fonctionnaire auprès de l'APEC. Pendant cette même période, il a été négociateur principal adjoint pour l'Accord de libre-échange entre le Chili et le Canada et, pendant la période 1997-1998, négociateur principal pour l'Accord de libre-échange entre le Chili et le Mexique. En juillet 1999, il a été désigné Directeur général pour les relations économiques internationales.

En juin 2000, M. Jara a été nommé Ambassadeur, Représentant permanent du Chili auprès de l'Organisation mondiale du commerce, à Genève. En 2001, il a présidé le Comité du commerce et de l'environnement à l'OMC. En février 2002, il a été élu Président de la Session extraordinaire du Conseil du commerce des services, qui s'occupe des négociations prescrites par les Ministres à Doha. Il est l'auteur de nombreux articles et ouvrages sur le commerce international.

M. Jara est marié à Daniela Benavente et a trois enfants, Rafael Alejandro (1986), Octavia Verónica (2003) et Matilde (2007).

  

Haut de page

Valentine Sendanyoye Rugwabiza 

Avant de devenir DGA, alentine Sendanyoye Rugwabiza a exercé pendant trois ans la fonction d'Ambassadrice du Rwanda auprès de l'ONU à Genève et en Suisse.

Avant de rejoindre la fonction publique, Mme Valentine Sendanyoye Rugwabiza a mené une longue carrière dans le secteur privé, aux niveaux national et international, à différents postes de direction générale, y compris dans une société multinationale suisse pendant huit ans.

Mme Valentine Sendanyoye Rugwabiza a été membre du Conseil économique et social du Président du Rwanda, membre fondateur du Rwandan Women Leaders'Causus, l'association rwandaise de femmes chefs d'entreprise, et de la Fédération rwandaise du secteur privé.

Mme Valentine Sendanyoye Rugwabiza est mariée à M. John Paulin Sendanyoye.

  

Haut de page

Harsha Vardhana Singh 

7127 Harsha Vardhana Singh a obtenu sa maîtrise d'économie à Delhi en 1979 et est allé à l'université d'Oxford (Royaume-Uni) en tant que boursier Rhodes de l'Inde, où il a obtenu une maîtrise de philosophie et un doctorat en économie.

M. Singh a exercé les fonctions de consultant à la Direction des coûts et des prix industriels (organisme public indien) à New Delhi, puis à l'OIT et à la CNUCED, à Genève, avant d'entrer au Secrétariat du GATT. Il a travaillé 12 ans au Secrétariat du GATT/de l'OMC, occupant des postes dans divers services de l'Organisation, notamment au Bureau du Directeur général (1996-1997), à la Division du commerce et de l'environnement et des obstacles techniques au commerce (1995-1996), à la Division des règles (1991-1995), à la Division de l'examen des politiques commerciales (1989-1991) et à l'Unité de recherche et d'analyse économiques (1985-1989). Il a exercé ses fonctions dans divers domaines tels que le secrétariat des Comités s'occupant des règles du GATT, les négociations du Cycle d'Uruguay et les liaisons avec d'autres institutions. Il a aussi été Secrétaire de groupes spéciaux chargés du règlement de différends et a accompli au Bureau du Directeur général d'autres tâches diverses, dont la coordination des activités internes et de celles auxquelles participent d'autres organisations multilatérales.

M. Singh est entré à l'Autorité de réglementation des télécommunications de l'Inde (TRAI) en tant que conseiller économique en juin 1997, année où l'Organisme de réglementation des télécommunications a été créé par le gouvernement indien pour réformer le processus réglementaire et la politique des télécommunications dans le pays. Depuis mai 2001, il en est le Secrétaire et Conseiller principal. À ce titre, il a dirigé le secrétariat de la TRAI, participé à toutes ses initiatives de politique générale et a été responsable de toutes ses liaisons avec les agences/organes nationaux et internationaux, y compris les institutions multilatérales, les organismes de réglementation et les organes compétents du gouvernement et du Parlement indiens. Pendant cette période, M. Singh a également été membre de plusieurs comités de haut niveau chargés d'examiner diverses questions de politique générale et a assuré la présidence de groupes spéciaux de l'OMC chargés du règlement de différends. Il a aussi été membre de divers comités consultatifs pour le commerce du gouvernement indien et a travaillé à l'élaboration de la politique de l'Inde en matière de commerce extérieur.

M. Singh a été en relation avec un certain nombre d'organismes de recherche. Il est devenu récemment professeur honoraire au Conseil indien de la recherche sur les relations économiques internationales (ICRIER) et est professeur invité à la TERI School of Advanced Studies où il travaille au programme de maîtrise sur la réglementation. Il est l'auteur d'un certain nombre d'ouvrages sur la politique commerciale et les questions de réglementation.

M. Singh est marié à Veena Jha et a deux enfants.

  

Haut de page

Rufus H. Yerxa

M. Yerxa a une grande expérience en tant que négociateur, diplomate et juriste, spécialisé dans les questions commerciales.  Sous plusieurs administrations, aussi bien démocrates que républicaines, il a été nommé par le Président des États-Unis au Bureau du Représentant des États-Unis pour les questions commerciales internationales, d'abord en tant qu'Ambassadeur, à Genève, auprès du GATT (l'Organisation qui a précédé l'OMC), puis en tant que Représentant adjoint des États-Unis pour les questions commerciales internationales, à Washington.  À ces deux postes, il a joué un rôle essentiel dans les négociations du Cycle d'Uruguay/Accord sur l'OMC et les négociations sur l'ALENA ainsi que dans la ratification de ces deux accords par le Congrès. Avant cela, il a travaillé au Comité des voies et moyens de la Chambre des Représentants des États-Unis, où il était Directeur du personnel du Sous-Comité du commerce international.

Après avoir quitté le service du gouvernement des États-Unis en 1995, M. Yerxa a travaillé dans le secteur privé, dans des cabinets d'avocats. Il a été associé résident du cabinet Akin, Gump, Strauss, Hauer & Feld, à Bruxelles, se spécialisant dans le commerce international et la réglementation européenne.  

M. Yerxa, qui est originaire de l'État de Washington, a grandi dans la région de Seattle.  Il a obtenu une licence de sciences politiques à l'Université de Washington, un diplôme en droit à la faculté de droit de l'Université de Puget Sound et un diplôme supérieur de droit international à l'Université de Cambridge.  Il est membre des barreaux du district de Columbia.  M. Yerxa est marié à Barbara J. McSweeney. Ils ont deux enfants, Gavin et Haley.

  

 

 

Partager


Des problèmes pour visualiser cette page? Veuillez écrire à [email protected] en indiquant le système d'exploitation et le navigateur que vous utilisez.