Cliquer ici pour retourner sur la page d'accueil
../../175pxls.gif (78 bytes)
 

accueil > l'omcconférences ministérielles > cancún 2003 > résumé du 13 septembre

150pxls.gif (76 bytes)
Cancún, Mexique - 2003

Logo de la 5ème Conférence ministérielle organisée à Cancún, Mexique - 2003
RÉSUMÉ DES RÉUNIONS DU 13 SEPTEMBRE 2003
Quatrième journée: Alors que les Ministres présentent leurs observations sur le nouveau projet de texte, le Président met en garde contre les dangers d'un échec

A la suite de la distribution du nouveau projet de déclaration et d'une longue réunion lors de laquelle les ministres ont formulé des critiques sur les points qu'ils n'approuvaient pas, le Président Derbez a dit, au matin du 14 septembre, qu'un échec porterait atteinte à l'économie mondiale et au système commercial.

> Informations détaillées sur les réunions des facilitateurs dans le rapport sur la journée d'hier
> Pour des explications sur les questions ci après, voir

WATCH THIS SPACE ...
 NOTE:
CETTE NOTE D'INFORMATION EST DESTINÉE À AIDER LES JOURNALISTES ET LE PUBLIC À COMPRENDRE LE DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE LA CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE DE CANCÚN. ELLE A ÉTÉ RÉDIGÉE AVEC LE SOUCI DE LA PLUS GRANDE EXACTITUDE POSSIBLE MAIS ELLE NE PRÉJUGE PAS LES POSITIONS DES GOUVERNEMENTS MEMBRES.
  
 

Notes d'information pour Cancún
 

Résumés des réunions:
> 10 septembre
> 11 septembre

> 12 septembre
> 14 septembre
  

Projet de Déclaration:
Projet de Déclaration de Cancún, tel qu'il a été transmis aux Ministres par MM. Pérez del Castillo et Supachai: texte et lettre de couverture.
Projet révisé de Déclaration ministérielle tel que présenté par le Président Luis Ernesto Derbez le quatrième jour de la Conférence ministérielle de Cancún.
  

Autres Conférences ministérielles:
> Doha 10-14 nov. 2001
> Seattle 30 nov.-3 déc. 1999
> Genève 18 & 20 mai 1998
> Singapour 9-13 déc. 1996


Le Président et Ministre des relations extérieures mexicain, M. Luis Ernesto Derbez, a distribué un nouveau projet de déclaration ministérielle, compilé à partir des textes communiqués par les divers “facilitateurs” à une courte réunion des Chefs de délégation juste après midi. Il a suspendu la réunion afin de donner aux délégations le temps de l'étudier, et l'a rouverte à 19 heures.

M. Derbez a dit que le texte était toujours à l'état de projet et qu'il visait à aider à rassembler toutes les idées ressortant de divers modes de consultation en vue de constituer un compromis global qui serait largement accepté. Il a dit qu'il contenait tous les éléments nécessaires pour permettre aux Membres de parvenir à un accord et de répondre aux besoins et préoccupations essentiels de tous, d'une manière satisfaisante.

Après la réunion, le Directeur général, M. Supachai Panitchpakdi, et lui même poursuivraient leurs consultations avec les Membres sous diverses formes, avec l'aide des facilitateurs. Ils se concentreraient principalement sur les domaines dans lesquels il subsiste des différences importantes, a dit M. Derbez.

À la clôture de la réunion, après 1 heure du matin, un grand nombre de Ministres s'étaient exprimés. Si la plupart d'entre eux ont reconnu les efforts qui avaient été déployés pour rapprocher les positions sur certaines questions, la plupart des Ministres ont néanmoins critiqué les points qui leur déplaisaient. Pour l'essentiel, ils ont répété des positions bien établies en faisant valoir que leurs préoccupations particulières n'avaient pas été incluses dans le texte.

Par exemple, ils ont trouvé la section concernant l'agriculture soit trop ambitieuse, soit pas assez. Leurs avis divergeaient sur la question de savoir s'il fallait lancer des négociations sur les questions de Singapour ou s'il n'y avait pas de consensus à cet effet. Ils ont formulé des observations sur le texte concernant l'accès aux marchés pour les produits non agricoles, y compris la description de la formule de réduction tarifaire et le point de savoir si les accords sectoriels (droits nuls pour tous les produits dans certains secteurs) devraient être obligatoires pour tous les Membres.

Plusieurs ont dit que le texte sur l'Initiative concernant le coton ne tenait pas compte de la proposition d'éliminer progressivement les subventions et de prévoir une compensation pour les producteurs africains durant la période intérimaire par les pays qui accordent des subventions. Un certain nombre de pays d'Afrique et des Caraïbes en particulier ont dit que le projet de texte n'allait pas assez loin en ce qui concerne le traitement spécial et différencié pour les pays en développement.

Quelques pays, tant développés qu'en développement, se sont dits inquiets que les sentiments négatifs puissent occulter ce qu'ils ont qualifié de résultats significatifs possibles dans des domaines comme l'agriculture, qui sont particulièrement importants pour les pays en développement. Deux Membres de poids ont averti que chaque délégation serait responsable de ce qui se passait cette nuit.

  

Mise en garde par le Président Derbez lors de la clôture    haut de page

À la clôture, le Président, M. Derbez, a dit qu'il tiendrait compte des observations formulées par les Ministres. Il a dit qu'il était très préoccupé de savoir si les Membres voulaient véritablement œuvrer ensemble pour parvenir à un consensus, compte tenu du temps qui restait avant la fin de la réunion — moins de 24 heures.

M. Derbez a dit qu'il comprenait que les Ministres voulaient qu'il soit pris acte de leurs positions et que cela ne l'inquiétait pas. Mais il était préoccupé de savoir si les Ministres étaient disposés à laisser le processus échouer.

Un accord est nécessaire afin de stimuler l'économie mondiale, a t il dit, et si la réunion est un échec, seuls les ennemis du système commercial en sortiront vainqueurs.

Évoquant une occasion qui ne se présente qu'une seule fois au cours d'une génération, il a averti qu'en cas d'échec de Cancún, il faudrait peut être beaucoup de temps pour que les négociations repartent.

Le Directeur général et lui même entameraient des consultations avec des petits groupes de Ministres, et s'ils progressaient comme il convient, il reconvoquerait la réunion des Chefs de délégation vers midi (dimanche 14 septembre).

WATCH THIS SPACE ...
 
 

contactez-nous : Organisation mondiale du commerce, rue de Lausanne 154, CH-1211 Genève 21, Suisse