160pxls.gif(835 bytes)

NOUVELLES: NOUVELLES 2004

L'ENSEMBLE DE RÉSULTATS DE JUILLET 2004 DANS LE CADRE DU PDD: RÉSUMÉ DE LA RÉUNION DU 23 JUILLET

Cliquer pour accéder au portail du Programme de Doha pour le développementBref rapport sur les travaux en cours, le texte révisé est prévu d'ici à mercredi

Le Président du Conseil général Shotaro Oshima et le Directeur général Supachai Panitchpakdi ont brièvement fait rapport des travaux effectués sur les questions clés lorsque les chefs de délégations se sont réunis de manière informelle le vendredi 23 juillet 2004. M. l'Ambassadeur Oshima a indiqué qu'un projet révisé serait disponible d'ici au mercredi 28 juillet au plus tard. Il s'agira, a-t-il dit, du dernier grand projet même si quelques modifications supplémentaires pourraient être négociées, et le tout dernier délai reste fixé au vendredi 30 juillet.

150pxls.gif (76 bytes)
NOTES EXPLICATIVES:
> Notes d'information pour Cancún
> Agriculture
> Coton
> Accès aux marchés pour les produits non agricoles
> Services
> Développement
> Facilitation des échanges

VOIR AUSSI:
Plus de détails sur la page consacrée à l'ensemble de résultats de juillet 2004
> Projet de texte du 16 juillet

AUTRES NOUVELLES:
Communiqués de presse
Nouvelles
Allocutions: Supachai Panitchpakdi

NOTE:
CETTE NOTE D'INFORMATION EST DESTINÉE À AIDER LES JOURNALISTES ET LE PUBLIC À COMPRENDRE LE DÉROULEMENT DES TRAVAUX SUR LES NÉGOCIATIONS DU PROGAMME DE DOHA. ELLE A ÉTÉ RÉDIGÉE AVEC LE SOUCI DE LA PLUS GRANDE EXACTITUDE POSSIBLE MAIS ELLE NE PRÉJUGE PAS LES POSITIONS DES GOUVERNEMENTS MEMBRES.


La réunion a été convoquée pour informer les délégations des différentes consultations qui ont eu lieu pendant la semaine. Elle a commencé peu après 17 heures et a duré une heure environ. M. l'Ambassadeur Oshima a aussi demandé aux représentants des différents groupes de Membres de tenir leurs groupes au courant des consultations afin de garantir une transparence maximale entre les Membres.

Au sujet de l'agriculture, M. Supachai, qui préside le Comité des négociations commerciales, a déclaré que le Président des négociations sur l'agriculture, M. l'Ambassadeur Tim Groser, avait lancé des discussions approfondies sur le texte le matin même.

À propos de l'accès aux marchés pour les produits non agricoles, le groupe de M. l'Ambassadeur Stefán Jóhannesson étudiait la possibilité de mettre en lumière certaines préoccupations que les Membres avaient soulevées par le biais d'une lettre de couverture, d'une déclaration ou de tout autre moyen approprié, a déclaré M. Supachai.

Des travaux ont aussi été engagés sur le développement et sur les questions de Singapour, ont indiqué M. l'Ambassadeur Oshima et M. Supachai.

Le Directeur général a aussi prié instamment les délégations d'être bien conscients de l'urgence et de faire preuve de réalisme. Elles devraient laisser de côté les questions tactiques et cesser de présenter des textes qui avaient peu de chance, voire aucune, de susciter un consensus. À vouloir procéder comme pour un “arbre de Noël” (c'est-à-dire ajouter de plus en plus d'exigences comme on ajouterait des décorations sur un arbre), on arriverait à ce que ce ne soit Noël pour personne, a-t-il déclaré.

M. l'Ambassadeur Oshima a fait écho à ces considérations en invitant les Membres à ne pas soumettre de textes aux présidents mais à négocier des compromis entre eux.

Le Bénin a déclaré que l'initiative sur le coton était maintenant examinée dans le cadre de l'agriculture et a demandé que les autres pays réagissent avec force à l'idée que les auteurs cessent de demander que la question soit discutée séparément.

Deux autres pays ont annoncé de nouveaux documents, signés chacun par plusieurs Membres, sur la facilitation des échanges.

Les pays les moins avancés voulaient qu'un paragraphe sur les pays les moins avancés soit ajouté à la section du projet concernant le développement.

M. l'Ambassadeur Oshima a fait observer que certains ministres seraient à Genève la semaine prochaine. Il a indiqué que la réunion du Conseil général restait une réunion ordinaire et n'était pas une réunion ministérielle, même si les Membres étaient libres de décider par qui ils seraient représentés. Il a dit qu'il insistait sur ce point pour rassurer les délégations qui ne seraient pas représentées par des ministres.

  

Suite des travaux   haut de page

Les consultations se poursuivront pendant le week-end. Une autre réunion informelle des Chefs de délégation sera convoquée au début de la semaine.

Le Conseil général se réunira à partir du mardi 27 juillet pour étudier les points de l'ordre du jour sans rapport avec les négociations. La réunion sera ensuite suspendue pendant que les consultations se poursuivront, puis reprendra pour l'examen du point de l'ordre du jour relatif au Programme de travail de Doha après l'achèvement des réunions informelles et des consultations, a annoncé M. l'Ambassadeur Oshima.

150pxls.gif (76 bytes)