RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS

DS: Turquie — Droits additionnels visant certains produits en provenance des États-Unis

Le présent état récapitulatif a été élaboré par le Secrétariat sous sa propre responsabilité. Il est établi uniquement à titre d’information générale et n’affecte en rien les droits et obligations des Membres.

  

Voir aussi:

haut de page

Situation actuelle 

 

haut de page

Faits essentiels 

 

haut de page

Document le plus récent

  

haut de page

État du différend à ce jour

Le résumé ci-dessous a été actualisé le

Consultations

Plainte des États-Unis (Voir aussi DS557, DS558, DS559, DS560, DS566 et DS585)

Le 16 juillet 2018, les États-Unis ont demandé l'ouverture de consultations avec la Turquie au sujet de l'imposition par cette dernière de droits additionnels sur certains produits originaires des États‑Unis.

Les États-Unis ont allégué qu'il apparaissait que les mesures étaient incompatibles avec les dispositions suivantes:

  • articles I:1, II:1 a) et II:1 b) du GATT de 1994.

Le 18 octobre 2018, les États-Unis ont présenté une demande d'ouverture de consultations additionnelles complétant leur demande de consultations du 16 juillet 2018. Les États-Unis ont fait référence à la modification de la mesure prenant la forme de droits additionnels, par laquelle la Turquie a accru les taux de droits applicables à 21 des 22 lignes tarifaires concernées par la mesure prenant la forme de droits additionnels. Les États-Unis ont soutenu que la Turquie n'avaient imposé les taux de droit majorés à aucun autre Membre de l'OMC et que ces taux majorés dépassaient en outre ceux prévus dans la liste de concessions de la Turquie et étaient plus élevés que ceux qui ont été initialement imposés.

 

Procédures du Groupe spécial et de l'Organe d'appel

Le 20 décembre 2018, les États-Unis ont demandé l'établissement d'un groupe spécial. À sa réunion du 11 janvier 2019, l'ORD a reporté l'établissement d'un groupe spécial.

À sa réunion du 28 janvier 2019, l'ORD a établi un groupe spécial. Le Brésil, le Canada, la Chine, la Fédération de Russie, le Guatemala, l'Inde, l'Indonésie, le Japon, le Kazakhstan, le Mexique, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Suisse, le Taipei chinois, la Thaïlande, l'Ukraine, l'Union européenne et le Venezuela ont réservé leurs droits de tierces parties.

Le 18 février 2019, les États-Unis ont demandé au Directeur général de déterminer la composition du Groupe spécial. Le 28 février 2019, le Directeur général a arrêté la composition du Groupe spécial.

Le 4 septembre 2019, le Président du Groupe spécial a informé l'ORD que le Groupe spécial comptait remettre son rapport final aux parties pour le second semestre de 2020. Le Président a également informé l'ORD que le rapport serait rendu public une fois distribué aux Membres dans les trois langues officielles de l'OMC, et que la date de distribution dépendait de la finalisation de la traduction. Le 15 décembre 2020, le Président du Groupe spécial a informé l'ORD qu'en raison des retards causés par la pandémie mondiale de COVID-19, le Groupe spécial comptait désormais remettre son rapport final aux parties pour le second semestre de 2021. Le 17 décembre 2021, il a informé l'ORD que, après avoir consulté les parties, et compte tenu de l'incertitude actuelle concernant l'évolution de la pandémie en 2022, le Groupe spécial organiserait provisoirement de nouvelles réunions avec les parties sous forme virtuelle. Le Président a informé l'ORD que le Groupe spécial comptait remettre son rapport final aux parties au plus tôt au second semestre 2022.

 

Partager


Suivre ce différend

  

Des problèmes pour visualiser cette page?
Veuillez écrire à [email protected] en indiquant le système d’exploitation et le navigateur que vous utilisez.